La renégociation de son assurance emprunteur est un moyen pour réaliser des économies allant jusqu’à 30 % du coût total du prêt. Aussi, cela permet de réduire ses mensualités de 20 à 60 %. Cependant, il faut noter que renégocier son assurance de crédit est une opération qui suit quelques principes. Si vous vous demandez comment s’y prendre pour réussir une telle démarche, obtenez la réponse en poursuivant votre lecture.

Choisir une nouvelle assurance emprunteur

La première étape importante pour renégocier assurance emprunteur consiste d’abord à trouver un nouveau contrat d’assurance. Pour ce faire, il est important de bien comparer les taux et garanties proposées afin de choisir la formule la plus avantageuse pour votre situation. Toutefois, tâchez de vous assurer que les garanties de la nouvelle assurance sont au moins équivalentes à celles de l’ancienne que vous envisagez de résilier.

Par ailleurs, si vous souhaitez un aboutissement heureux à votre démarche, il vous faudra tenir compte de :

  • la durée de remboursement
  • le capital restant dû
  • l’écart de taux (entre le contrat actuel et le nouveau).

Sachez que vous avez plus de chance d’obtenir un meilleur taux à la renégociation lorsque le prêt est encore récent.

Faire valider le nouveau contrat d’assurance par l’établissement prêteur

Il convient de rappeler qu’il est possible de renégocier son assurance emprunteur sans changer de banque pour le crédit immobilier. Dans ce cas, il vous faudra transmettre à votre banque les conditions générales du nouveau contrat pour validation. Celle-ci dispose alors de 10 jours pour répondre. Le motif de refus autorisé reste l’absence d’équivalence au niveau des garanties.

Par ailleurs, le fait de renégocier une assurance emprunteur est aussi une excellente occasion pour changer d’assurance de prêt immobilier. Cela est possible grâce à la loi Hamon qui, en 2014, a été adoptée pour compléter la loi Chatel et la loi Lagarde. Cette loi stipule notamment qu’un établissement prêteur ne peut imposer son assurance de groupe à un demandeur de crédit. Mieux, elle accorde à l’emprunteur le droit de choisir librement sa couverture et la possibilité de changer d’assurance chaque année, à la date anniversaire de son contrat. Renégocier assurance emprunteur est donc une chance de faire jouer la concurrence afin de bénéficier d’un contrat moins cher et plus adapté à ses besoins.

Résilier l’ancien contrat avec la mise en place concrète du nouveau contrat

Une fois le nouveau contrat validé par l’établissement prêteur, il ne vous reste qu’à résilier l’ancien. Cela passe par la mise en place concrète des changements avec la souscription d’un nouveau contrat d’assurance. Vous pouvez alors envoyer une lettre en recommandée avec accusé de réception à votre assureur actuel pour résiliation de l’ancienne assurance. Vous devrez faire mention dans cette lettre des textes de lois autorisant la renégociation.

Cependant, il est conseillé de toujours attendre l’acceptation formelle de votre banque avant de procéder à la résiliation de l’ancienne assurance. Cela vous évitera toute rupture de contrat qui entraînerait le remboursement immédiat de l’intégralité des intérêts et du capital dû.

Une autre alternative pour renégocier son contrat d’assurance emprunteur consiste à faire appel à un établissement tiers pour faire racheter son crédit immobilier. L’avantage de cette alternative est qu’elle vous permet de bénéficier de conditions plus avantageuses. Toutefois, le gain sur les intérêts doit être en adéquation avec les frais induits par l’opération (frais de dossier et de transfert de garanties, indemnités de remboursement anticipé, etc.).

Il convient de rappeler que dans le cadre de votre processus de renégociation, vous devrez fournir à l’établissement prêteur, les documents suivants :

  • les 3 derniers bulletins de salaire ;
  • l’avis d’imposition ;
  • les derniers relevés de compte.

À cela, il faudra ajouter le tableau d’amortissement du prêt en cours.