Lorsque vous faites recours à un prêt pour la réalisation de vos projets, l’établissement emprunteur vous oblige à souscrire à une assurance. Vous avez la possibilité de vous adapter à la couverture proposée ou d’aller vers un autre assureur grâce à la délégation assurance emprunteur. Désirez-vous connaître la procédure de mise en place d’un tel comité ? Découvrez dans ce guide les 3 étapes importantes pour y parvenir.

Procéder à une équivalence de garanties

Pour mettre en place une délégation assurance emprunteur, vous devez tout d’abord procéder à une recherche. La bouche à oreille reste une méthode classique que vous pouvez exploiter. Il s’agit de vous renseigner auprès de vos collègues pour trouver l’assureur qui propose des garanties à de meilleurs prix que votre organisme d’emprunt.

Pour y aller plus rapidement, vous pouvez utiliser les multiples possibilités que vous offre internet. Les avis des anciens assurés sur les foras ainsi que les guides vous fournissent des informations détaillés pour opérer un choix. Utiliser les comparateurs en ligne est une solution intelligente.

En effet, l’outil de simulation de devis, vous permet de trouver une assurance dont les garanties sont approchantes à celles de l’assureur de votre banque. Pour effectuer l’équivalence, inscrivez la dénomination sociale de votre organisme prêteur dans le comparateur. Il ajuste automatiquement les services offerts et trouve un prestataire dont les offres sont sensiblement égales.

Effectuer des démarches de négociation et de souscription

Lors de la simulation, vous avez la possibilité d’évaluer le montant total de l’assurance auprès de la nouvelle assurance prêteur. Vous pouvez demander à un courtier de vous aider à renégocier le taux d’emprunt avec le conseiller bancaire. Pour réussir la transaction, le nouveau prestataire doit vous fournir une fiche d’information standardisée et une notice pour permettre à la banque de donner son accord à la délégation assurance emprunteur.

Il se peut que lors de ces démarches, votre contrat précédent soit toujours en cours. Ce n’est pas un obstacle pour souscrire chez le nouvel assureur que vous avez déniché si vous avez le feu vert. Toutefois, pour éviter que les deux ne se chevauchent, la couverture récente prendra effet à la date d’expiration de l’ancienne. Les démarches de souscription sont à quelques différences près les mêmes. Contactez le service clientèle en cas de difficultés.

Transmettre le contrat d’assurance emprunteur à sa banque

La transmission de l’attestation d’assurance de substitution à votre banque est la prochaine étape. Un banquier mis à votre disposition, vérifie une fois de plus :

  • les garanties,
  • les conditions,
  • le tarif du nouveau prestataire.

Il dispose de 10 jours pour faire un examen de ses informations. En cas de refus non justifié, vous pouvez faire appel à des experts pour vous assister. Si au contraire, il est justifié, vous devez reprendre le processus de l’équivalence des garanties. Lorsque l’offre est acceptée, la banque l’intègre à votre contrat d’emprunt.

Votre adhésion est terminée et vous pouvez faire une impression de l’offre de prêt et bénéficier d’une mise à disposition des fonds. Cela passe par l’apposition de la signature pour un début d’emprunt. Vous bénéficiez d’une marge de prix importante avec possibilité d’augmentation pour presque les mêmes garanties. De plus, vos cotisations sont faibles et vous êtes mieux protégé contre tout type de risques.